loader

Meyghane est une artiste originaire de l’univers de la soul. Elle présentait discrètement ses premiers textes dès le collège lorsque son père lui offrit sa première guitare. C’était sa récompense pour avoir fait l’effort de passer de la mention «avertissement de travail et de comportement » à «compliments» d’un trimestre à l’autre.

Jusqu’en 2019, elle prit plaisir à la scène sur les premières parties de l’humoriste Ionathan Cohen. Elle enchainait les scènes ouvertes et fit découvrir ses premières compositions anglophones inspirées d’artistes telles que Lauryn Hill, Jessie Reyez.

Plusieurs évènements marquants ont naturellement poussés Meyghane à se tourner vers la musique urbaine où elle a pu affirmer son identité musicale. Autant d’artistes tels que Meryl, Lous and The Yakuza, Hatik, 4keus, Maes, Doria, Shay, Remy, Leto, Niska, Vald, Kaaris et tant d’autres, ont influencés la direction artistique de Meyghane par leurs similarités avec elle. Elle se distingue par sa voix atypique et son aisance autant dans le Chant que dans le Rap.

Meyghane joue assurément sur des clichés sonores inhérents à la pop urbaine. Elle est animée par un côté bad girl, qui semble s’opposer au côté bad boy de certains rappeurs.

Pour elle, la musique c’est comme la vie : c’est avant tout pour s’amuser, et partager, d’où ses tendances à apporter une touche de comique et de légèreté à ses oeuvres. Même si l’artiste ne tient pas à s’engager dans une démarche féministe, celle-ci véhicule l’image d’une femme forte et tient à soutenir les femmes bien trop souvent placées comme des victimes des inégalités afin qu’elles reprennent le pouvoir en partie grâce à la musique qu’elle propose.

top