loader

Laurent BENITAH est l’homme que ses amis appellent Béni, une voix grave en étendard sur fond de western en noir et blanc, il raconte…
Faiseur de chanson, il entasse dans son vieux sac, des scènes de vie, des scènes de coeur… Celles des vivants. Incantatoire, il convoque les fantômes lumineux des souvenirs passés.
À la manière d’un bluesman moderne, chargé de son bagage rock, entouré de deux musiciens à la forte personnalité, Fabien TOLOSA et Armand FERET, ils forment un groupe qui déploie une transe profonde et électrique. Les mots sont forts, parfois chuchotés. Celui que l’on appelle Béni est un passeur, c’est le rôle que l’on donnait à ceux qui avaient l’art de raconter.
Et c’est par là que l’histoire commence, par le passage à emprunter. Pour son premier EP
« Dépareillé́ », il collabore avec le réalisateur Jean LAMOOT (A.BASHUNG, NOIR DESIR…etc).
Tchéky Karyo vient poser quelques ambiances vocales sur la fin du titre Yaya pour une sublime signature.

Parcours
Laurent Benitah est un gone de la Croix Rousse, quartier autrefois populaire de Lyon.
C‘est comme auteur/compositeur/guitariste qu’il crée sa première tribu, “La Famille”. Ils sont dix-sept sur scène, un projet de rock métissé.
Après cette aventure il cofonde le groupe « ZENZILA » qui officiera de 1996 à 2016. Ils donneront plus de 600 concerts, en France et en Europe (Allemagne, Espagne, Suède, Autriche, Suisse, Belgique, etc….), en passant de l’Olympia au Jazz Festival de Montreux. Ils réaliseront également 6 albums sur des labels tels que Naïve, AZ Universal…etc.
Ce projet donnera lieu à de nombreuses collaborations, notamment avec Mano Solo, Rachid Taha…etc. Une rencontre avec les éditions Klett en Allemagne, conduira le groupe dans les livres scolaires des collégiens allemands pour l’apprentissage du français.
Après ZENZILA, il s’installe à Nîmes, décide de marcher sur ses propres traces pour une virée en solitaire.
En 2021, Il écrit, compose et interprète son 1er EP “Dépareillé”.

top