loader

Quand une EDM solaire côtoie cette voix enveloppante, John Linhart n’est jamais bien loin.
C’est en partie grâce à des parents musiciens que les premiers émois de John ont eu raison de son destin. Derrière ce patronyme britannique qu’il tient de son père se cache un chanteur, auteur compositeur français féru de guitare.

Après plusieurs années de scène folk rock, il part pour Londres et opère un virage electro en 2016 en collaborant avec des DJ et beatmakers locaux. A son retour en France, nourri par de fortes appétences pop, electro et house, il sort un premier single, “Take me to the islands”, et pose ainsi les bases de son univers : des textes anglais aux mélodies suaves, aux influences pop et soul soutenues par des instrus aux rythmes entêtants.
John Linhart rejoint l’écurie Musigamy au printemps 2019 et livre de nouveaux titres produits par le DJ et producteur Jack Mallett : “Move On” puis le touchant et intimiste “Can’t Stop Now”. Ce tissage de liens entre l’EDM et la pop devient alors son véritable ADN musical.

Si 2020 restera une année étrange pour tout le monde, ce sera celle du foisonnement de multiples collaborations pour John, en travaillant notamment avec des artistes du label toulousain ‘Sidekick’, Axmod et Vilda, ou les DJ It’s Benzo et Skulljom, sous la bannière du label espagnol Blanco y Negro.

2020 est également l’année de l’élaboration de son premier EP pour lesquel il s’entoure de plusieurs artistes talentueux du monde electro, tels que Seth XVI ou Mat Hours.
Un EP qui promet de concilier les amours musicaux multiples de John Linhart, dont le chant et le toucher de guitare ont rencontré les tempos electro. De la croisée de ces chemins s’est tracée une route au paysage harmonique excitant et savoureux. Un cocktail à l’effet garanti.

top